L’attentat de Nice du 14 juillet dernier est encore dans toutes les têtes, en France mais surtout dans notre région. Les actualités nous rappellent en permanence cet événement et le 14 juillet prochain peut être un triste anniversaire. Comment se reconstruire après un tel événement lorsqu’on a été victime et que l’on a perdu un proche ou tout simplement lorsqu’on a été témoin d’un tel acte ?

Attentat de Nice : un événement traumatisant pour les victimes et leurs proches

Un attentat n’est en rien anodin. En effet, s’il provoque un choc immédiat, tant pour les victimes que les proches et les témoins, il s’agit d’un évènement traumatisant que l’on ne peut oublier. La question de la reconstruction après un tel acte de cruauté se pose naturellement. Impossible de faire comme si rien ne s’était passé. Pire, les victimes éprouvent parfois une grande difficulté à reprendre une vie normale et cela peut durer très longtemps.

Les difficultés quotidiennes des victimes des attentats

Reconstruction après attentatAprès l’attentat de Nice, comme après chaque attentat d’ailleurs, les victimes ont commencé à ressentir une crainte de sortir de chez eux. Nombre d’entre elles sont devenus agoraphobes, la foule étant pour elles synonyme de danger. Or, dans ce contexte, comment vivre normalement ? Comment aller travailler, faire ses courses, aller boire un verre entre amis ou aller au restaurant ? Tout devient insurmontable pour les victimes et les témoins du drame. Pour certains, le traumatisme est tel qu’ils ont tout simplement perdu leur emploi, faute de pouvoir s’y rendre.

D’autres ne souffrent pas d’agoraphobie mais ils ont développé malgré tout des peurs. S’ils peuvent aller travailler et sortir quotidiennement, seront-ils réellement capables de se retrouver au milieu de la foule pour un feu d’artifice ou tout autre événement (un concert, une manifestation, etc.) ? Et c’est sans compter ceux qui sont handicapés, qui ont perdu un parent, etc., et sont tombés en dépression. Difficile de se reconstruire après cela.

Comment se reconstruire après un attentat ?

Vous l’aurez noté, les conséquences d’un tel évènement sont lourdes. Se reconstruire est essentiel mais comment faire ? La première chose semble naturellement de consulter un psychologue ou un psychiatre. Parler, parler encore de ce mal-être qui envahit les victimes semble essentiel. Chaque personne a besoin d’évacuer ses craintes. Mais ce n’est pas tout. Il est tout à fait possible de faire appel à un magnétiseur à Nice. En effet, ce professionnel ne s’occupe pas uniquement de vous remettre le dos ou de faire en sorte que votre corps soit libéré. Le magnétiseur s’attache également à travailler sur les énergies pour vous faire lâcher prise et faire en sorte que les énergies positives prennent le pas sur les négatives. Cela permet de positiver, de continuer à avancer et se donner de nouveaux objectifs.

La géobiologie est également une pratique qui peut accompagner les victimes des attentats. En s’intéressant à votre environnement, votre habitat, un géobiologue professionnel peut tout à fait, une fois de plus, travailler sur les énergies qui circulent et bloquer les ondes négatives qui polluent votre corps et votre esprit. En installant un AlphaMega Biohome, vous serez débarrassé de tous les courants négatifs et retrouverez bien-être et sérénité.

Articles Similaires

Cabinet de soins à Nice : 10 rue Rossini, 06000 Nice

Cabinet de soins à Paris : 39 bd de Magenta, 75010 Paris

Disponibles à Paris et Nice, nous sommes à votre disposition pour tout conseil ou soin

 

N'hésitez pas à m'appeler pour un premier échange au 06 25 16 52 86 ou par SMS ou via le formulaire de contact ci-contre.

Pour les rendez-vous pris en cabinet, l'acompte (réglé par carte bancaire ou PayPal) confirme le rendez-vous.

11 + 5 =

+33 (0)6 25 16 52 86

Cabinets

Nice (06000) :
10 rue Rossini

Paris (75010) :
39 bd de Magenta

Soin en cabinet / soin à distance : 150 €

nec ut vulputate, dolor. odio eleifend consectetur commodo dapibus tempus felis
Share This